Lessive: fraîcheur et propreté au fil des ans


Faire la lessive aujourd’hui signifie remplir la machine, ajouter un produit et presser sur un bouton.

Entre-nous, il faut trier le linge avant…….. à 90 degrés, 60 et 40, voire 30! Bien sûr.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Rétrospective.

Ma grand-mère a fait des journées de lessive pour des particuliers et pour elle-même également.

58059_4541224456880_1669664897_n

C’était entre autre la période des petits langes pour les bébés. Elle qui en a eu treize savait de quoi elle parlait.

Et effectivement, sur la corde à linge, il y avait plus de « petits carrés de coton » que de grandes étoffes……

Les lessives se faisaient quatre fois l’an, dont deux appelées grandes ou tout le linge de la maison y passait. Au bord de la rivière me disait-elle.

le temps de la lessive d’autrefois

C’est pourquoi en ce temps-là, on commençait le trousseau très tôt et en grande quantité afin d’avoir assez de linges de maison divers vu les circonstances.

.

Toute grande, au propre comme au figuré, où l’on faisait les « grands draps » entre autre, que l’on mettait à sécher « au grand air ».

Et quelle était bonne l’odeur de frais, de nature, de soleil, de la lessive ainsi disposée au dehors.

(J’ai connu dans mon enfance celle étendue sur le fil devant la maison)

Autour du lavoir, la vie de société allait bon train. Cela se discutait, se défaisait aussi, avec civilité ou pas d’ailleurs.

La « Mémé » est née en 1908 et elle a donc vécu la transition « lessive faite à la force des poignets » et celle » en machine ».

Juste une petite parenthèse: dans les premiers temps, elle inspectait son linge après qu’il ait passé à la machine et, méfiante et pensant qu’ainsi lavé il n’était pas très net, parce qu’il lui avait manqué une bonne dose d’huile de coude, il lui arrivait même de relaver des pièces de linge à la main.

L’idée de faire ainsi l’a abandonnée au bout d’un temps assez court. Heureusement.

Donc, (Selon l’article paru dans le journal Coopération no 3 du 14 janvier 2014/Stefan Fehlmann) jusque dans la première moitié du 20e siècle, faire la lessive était un travail très physique. Et la plupart du temps exécuté par des femmes.

En lisant ce qui suit, on comprend pourquoi elles ne la faisaient qu’une fois par mois.

Les femmes trempaient le linge sale dans les bacs de lavage, puis le frottaient énergiquement sur les planches à laver.

Elles devaient chauffer l’eau dans des bacs ou des cuves au dessus d’un feu de bois, puis y frotter le linge sale, le savonner, le retourner, le rincer plusieurs fois et l’essorer péniblement à la main.

th3VP23PBQ

Beaucoup souffraient de divers maux: refroidissements chroniques, mains tuméfiées et/ou blessées, tendinites, maux de dos, voire hernies dues aux charges soulevées.

La laveuse mécanique

Quant à la première lessiveuse inventé au 18e siècle, elle fonctionnait très simplement. Lorsque l’eau était en ébullition, elle remontait dans la cheminée pour aller arroser le linge sale.

Les premières tentatives d’alléger ce labeur ingrat ont abouti au 17e siècle déjà sur un premier brevet de machine à laver – dont on ne connaît toutefois plus le mode de fonctionnement.

machine-a-laver-10-150

Ce n’est que vers le milieu du 19e siècle que sont apparues les premières, et grandes, machines à laver à vapeur.

Elles nécessitaient cependant encore un gros travail manuel et ne se trouvaient que dans les grandes blanchisseries.

 En France, en 1830, la première machine à laver électrique était une boite en bois que l’on remplissait d’eau chaude savonneuse et dans laquelle des pales remuaient le linge.
th3L3SRGW5thJMXIW932
En Amérique, la première a été inventée en 1910 par l’Américain Alva J. Fisher, né en 1862 et est mort en 1947. Elle fut la première à utiliser un tambour perforé placé dans une cuve à eau et qui reprenait la vieille idée selon laquelle le linge doit tourner dans un sens puis dans l’autre pour ne pas s’entortiller en boule.

thW7QXGUS4

Mais il a fallu attendre 1951 pour que la première machine à laver entièrement automatique arrive sur le marché en Allemagne. Elle coûtait cependant quelque 2000 marks, soit plusieurs salaires mensuels de l’époque.

Ce qui n’a pas contribué à une large diffusion de la Constructa issue des ateliers Peter Pfennigsber, à Düsseldorf-Oberkassel.

Machine à laver Miele 1911/1930 à levier horizontal – 1911 / 1930.

Le mouvement transmis par des engrenages qui reposent sur le couvercle actionne un agitateur à palettes de bois. La roue en bois est cannelée pour favoriser le frottement.

thA86LOFNA

et la nouvelle génération Miele

W5970WPS-43

Et c’est en 1958 (mon année de naissance) qu’est apparu le premier sèche-linge électronique fabriqué en Europe par l’entreprise allemande Miele.

Je me permets de dédicacer une rose à ma grand-maman paternelle, car elle n’eut pas une vie facile ….. mais elle fut à la hauteur

new yellow rose

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s